Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

      Hépatite A

Œil présentant des signes de jaunisse.
Pour nous joindre
 
Maladies entériques, zoonotiques et à transmission vectorielle
 
__________________________________________
 
Consulter le Guide canadien d'immunisation afin de savoir pour quels autres groupes l’administration du vaccin contre l'hépatite A est recommandé
 

L’hépatite A est une infection aiguë du foie causée par le virus de l’hépatite A. Elle se transmet facilement entre les personnes. La plupart des cas d’infection font suite à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par les selles de personnes infectées. Le virus peut également se propager par voie oro-fécale à la suite d’un contact direct entre personnes, notamment lors d’une relation sexuelle oro-anale, ou d’un contact avec un environnement contaminé. 

Les symptômes de l’hépatite A se manifestent habituellement de 28 à 30 jours après l’exposition au virus, bien que cette période puisse varier entre 15 et 50 jours. Les symptômes initiaux d’hépatite A peuvent comprendre la fièvre, des nausées, la perte d’appétit et des malaises abdominaux, suivis de signes de jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux). L’hépatite A peut être asymptomatique, en particulier chez les enfants de moins de six ans.  

Prévention de l’hépatite A

En Ontario, le vaccin contre l’hépatite A est financé par le secteur public pour :

  • les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes;
  • les personnes prenant des drogues par voie intraveineuse;
  • les personnes atteintes d’une maladie hépatique chronique (y compris l’hépatite B ou C).

L’administration du vaccin contre l’hépatite A devrait être envisagée pour d’autres groupes à risque élevé, comme les personnes qui prennent des drogues illicites non injectables, celles qui vivent dans des communautés où le risque d’éclosions d’hépatite A est élevé ou celles qui voyagent dans des pays endémiques.

De bonnes pratiques d'hygiène des mains, comme se les laver après avoir utilisé les toilettes ou avoir changé une couche, et avant de préparer des aliments, peuvent contribuer à prévenir la propagation de l’hépatite A.

​Situation actuelle en Ontario et dans le monde

Nombre de cas d’hépatite A en Ontario en 2017 par mois-épisode par rapport aux moyennes mensuelles de la période 2012-2016

  • En Ontario, SPO mène une enquête sur une augmentation du nombre de cas d’hépatite A qui a débuté en juin 2017.

  • Des cas récents d’hépatite A en Ontario sont génétiquement liés à des éclosions qui sévissent actuellement en Europe et au Royaume-Uni (en anglais), principalement chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Certaines des personnes atteintes en Ontario se sont déplacées dans des régions touchées par les éclosions avant de devenir malades. Toutefois, la plupart d’entre elles n’ont pas voyagé à l’extérieur de l’Ontario.

  • En outre, des éclosions chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, les personnes sans abri et les utilisateurs de drogues illicites sont signalées dans d’autres lieux, notamment à New York, au Michigan, en Californie et en Utah (en anglais).

Nombre de cas d'hépatite A en Ontario en 2017
Source des données : Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, base de données du Système intégré d'information sur la santé publique (SIISP), données extraites par PHO (12/01/2018)

 

  

Dernière révision de la page :  
Dernière mise à jour de la page : 2018-01-18 11:07
Copie imprimée incontrôlée. Valable uniquement le jour de Imprimer: [date]
Page mise à jour [date/temps] 2018-01-18 11:07
© , Ontario Agence de protection et de promotion de la santé