Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Hong Chen, Scientifique
Pourquoi est-ce important pour vous d’œuvrer au sein de SPO?

"Un des avantages importants de travailler au sein de Santé publique Ontario est la possibilité de mettre en pratique les résultats de nos recherches, nos connaissances et notre expertise à un niveau qui influe directement sur les politiques et les pratiques visant à améliorer la santé de la population ontarienne."

Nominations

Diplômes et agréments 

  • Doctorat en philosophie (épidémiologie), Université McGill
  • Maîtrise en sciences (systèmes d’information de gestion), Texas A&M University
  • Maîtrise en sciences (sciences de l’environnement), Université d’Akron
     

Areas of expertise 

  • Épidémiologie environnementale 
  • Biostatistique
  • Évaluation de l’exposition environnementale à l’aide de systèmes d’information géographique (SIG)

Domaines de recherche liés à SPO

Actuellement, mes travaux de recherche portent sur l’analyse des effets, sur la santé humaine, d’une exposition à des facteurs de risque environnementaux, plus précisément la pollution atmosphérique, le bruit lié à la circulation et les températures extrêmes. Je m’intéresse également à l’élaboration de méthodes pour la modélisation des impacts de la pollution atmosphérique sur la santé, avec, plus précisément, mise au point de modèles spatiotemporels en vue de caractériser la variabilité spatiale et temporelle des polluants atmosphériques. De plus, mes travaux de recherche visent à être pertinents pour l’élaboration de politiques et applicables afin de faciliter une prise de décision éclairée concernant les mesures à prendre pour la réduction de l’exposition environnementale et la prévention de maladies.

Activités de recherche actuelles liées à SPO

  • Étude de l’impact de la variabilité des températures sur la mortalité, la morbidité et les coûts de soins de santé en Ontario.
  • Analyse des liens entre une exposition à long terme à la pollution atmosphérique et au bruit lié à la circulation et l’incidence des maladies cardiovasculaires et du diabète en Ontario.
  • Réalisation d’un sondage auprès de la population quant au bruit lié à la circulation en Ontario.
  • Collaboration à une étude portant sur la pollution atmosphérique, l’incidence de cancer et la mortalité menée auprès de femmes inscrites à l’Étude nationale sur le dépistage du cancer du sein.

Publications choisies 

 
Chen H, Burnett RT, Kwong JC, Villeneuve PJ, Goldberg MS, Brook RD, van Donkelaar A, Jerrett M, Martin RV, Kopp A, Brook JR, and Copes R. Spatial association between ambient fine particulate matter and incident hypertension. Circulation. 2013 Nov 4. [Epub ahead of print] 
 
Chen H, Burnett RT, Kwong JC, Villeneuve PJ, Goldberg MS, Brook RD, van Donkelaar A, Jerrett M, Martin RV, Brook JR, Copes R. Risk of incident diabetes in relation to long-term exposure to fine particulate matter in Ontario, Canada. Environ Health Perspect. 2013;121(7):804-10.
 
Villeneuve PJ, Jerrett M, Brenner DR, Su J, Chen H, McLaughlin JR. A case-control study of long-term exposure to ambient volatile organic compounds and lung cancer in Toronto, Ontario, Canada. Am J Epidemiol. 2013 Nov 27. [Epub ahead of print]
 
Chen H, Goldberg MS, Burnett RT, Jerrett M, Wheeler AJ, Villeneuve PJ. Long-term exposure to traffic-related air pollution and cardiovascular mortality. Epidemiology. 2013;24(1):35-43.
 
Chen H, Goldberg MS, Villeneuve PJ. A systematic review of the relation between long-term exposure to ambient air pollution and chronic diseases. Rev Environ Health. 2008;23(4):243-97.
Copie imprimée incontrôlée. Valable uniquement le jour de Imprimer: [date]
Page mise à jour [date/temps] 2014-05-27 13:07
© , Ontario Agence de protection et de promotion de la santé