Les enfants ne dorment pas suffisamment. La façon dont les parents les aident peut faire toute la différence

Communiqué

24 mai 2017

Le sommeil est de plus en plus reconnu comme un déterminant important de la santé et une partie intégrante de la vie saine des enfants. Une nouvelle recherche de Santé publique Ontario (SPO) révèle que l’application de règles concernant l’heure du coucher peut aider votre enfant à bénéficier du sommeil dont il a besoin durant les jours de la semaine.

L’étude, publiée dans BMC Public Health, a révélé que, lorsque les parents appliquent rigoureusement l’heure du coucher, leurs enfants sont plus susceptibles de respecter les lignes directrices établies en matière de sommeil.

« Nous avons constaté que " l’encouragement " en tant que soutien parental était moins efficace à favoriser le sommeil la fin de semaine et les jours de semaine. Par contre, l’application rigoureuse de règles concernant l’heure du coucher a un impact important, mais seulement durant la semaine, a déclaré la Dre Heather Manson, auteure principale et directrice générale, Promotion de la santé, prévention des maladies chroniques et des traumatismes, de SPO. Nous pouvons conclure que les parents qui imposent une heure de coucher les jours de semaine pourraient aider leur enfant à bénéficier d’un sommeil suffisant. »

L’étude utilise des données autodéclarées par plus de 1 600 parents ontariens ayant au moins un enfant âgé de moins de 18 ans. Selon l’âge de l’enfant, la proportion de parents qui ont déclaré que leur enfant respectait les lignes directrices canadiennes en matière de sommeil variait de 68,3 à 92,6 % pour les jours de semaine et de 49,3 à 86,0 % pour les fins de semaine. Le nombre d’enfants qui respectent les lignes directrices a augmenté chez ceux âgés de 5 à 9 ans, mais il a diminué parmi ceux âgés de 10 à 17 ans. Les enfants âgés de 15 ans ont affiché la plus grande différence entre le sommeil durant la semaine et la fin de semaine, alors 38,3 % moins d’enfants se conformaient aux lignes directrices durant la fin de semaine par rapport aux jours de la semaine.

« Le sommeil est une partie intégrante de la vie saine des enfants, et cela s’intègre à d’autres comportements, comme l’activité physique et le temps sédentaire. Dans le contexte familial, les comportements de soutien des parents jouent un rôle important dans la santé de leur enfant. Nous voulions comprendre comment différents types de comportements parentaux ont une incidence sur le sommeil de leur enfant »

— Dre Heather Manson, directrice générale, Promotion de la santé, prévention des maladies chroniques et des traumatismes
Événement

PHO Grand Rounds: “Communities are attempting to tackle this crisis”: a scoping review of community overdose responses

Using integrated knowledge translation, we involved experts and knowledge users in conducting, interpreting, reporting and discussing the application of these findings.

This presentation summarizes our preliminary results and considers how this knowledge could be used to inform practice across Canada.

 

Voir les détails de l'événement
icône de messagerie

Contacter le Service

Services de communications

communications@oahpp.ca

Mis à jour le 24 mai 2017