Profil : Erik Kristjanson

SPO à l’œuvre

14 juin 2017

L’homme à tout faire des laboratoires de Santé publique Ontario : une vaste expérience au service de la résolution de problèmes complexes et de la réponse aux besoins des clients

Les éclosions en santé publique représentent des phénomènes complexes. La prise en charge efficace des éclosions de maladies d’origine alimentaire et infectieuses nécessite la collaboration de nombreux intervenants et la coordination d’une quantité considérable d’informations. C’est à ce moment qu’Erik Kristjanson entre en scène. À titre d’un des responsables de la réponse aux incidents et de la coordination en cas d’éclosion au sein des laboratoires, il peut compter sur ses nombreuses années d’expériences diverses pour fournir aux personnes concernées les renseignements nécessaires au moment de la réponse à ces situations et aux besoins des clients.

Lorsqu’une éclosion potentielle est observée dans différents bureaux de santé publique, la coordination devient cruciale en santé publique. Santé publique Ontario (SPO) procède alors à l’évaluation de la situation, y compris l’analyse de différentes sources de données, réalise des analyses de laboratoire et étudie les tendances à l’échelle de la province. Comme le dit Erik Kristjanson : « Je fais partie de l’équipe de gestion des incidents au sein des laboratoires de SPO. Nous aidons à coordonner la réponse des laboratoires durant les enquêtes sur les éclosions et les maladies à pathogénicité élevée. » Au cours des appels d’évaluation provinciale avec les intervenants comme le ministère de la Santé et des Soins de longue durée et les bureaux de santé publique, Kristjanson représente souvent les laboratoires de SPO. Pendant l’enquête, il agit comme personne-ressource pour les clients et les partenaires, leur fournissant les renseignements dont ils ont besoin sur les analyses de laboratoire pour répondre rapidement à la situation.

Comme il l’explique : « Pour occuper ce poste, il faut savoir écouter, communiquer et établir des ponts. J’aide les bureaux de santé publique à résoudre des problèmes précis de santé publique ou d’analyses de laboratoire en expliquant les processus et les épreuves de laboratoire. Malgré la présence de procédures établies, nous faisons parfois face à des situations inhabituelles qui peuvent nécessiter des analyses additionnelles ou spécialisées qui sont demandées par le biais du Centre de service à la clientèle de première ligne des laboratoires. Je travaille avec les microbiologistes et les chefs de laboratoire à déterminer les prochaines étapes à suivre, et je discute ensuite du plan élaboré avec le bureau de santé publique pour m’assurer que le plan répond bien aux besoins du bureau. Au cours de l’éclosion de rougeole de l’année dernière, j’étais de permanence auprès des bureaux de santé publique; je les informais de la nature des échantillons à fournir et du calendrier d’exécution des analyses. Je m’assurais également que les recommandations des microbiologistes des laboratoires étaient communiquées aux responsables des décisions cliniques et de la gestion des éclosions. »

Dans le cadre des fonctions de Kristjanson, ses nombreuses années de service représentent un atout. Il a commencé à travailler au sein des laboratoires de santé publique en 1984 en tant que technologue médical. Au cours des années qui ont suivi, il a œuvré dans différents domaines, dont au laboratoire de virologie. « Étant donné que je travaille ici depuis 31 ans, je connais le fonctionnement du système, les tests réalisés, le personnel et l’évolution du milieu. Je me sers du bagage de connaissances que j’ai acquis et je propose des solutions créatives aux problèmes, des solutions qui abordent le problème sous un angle auquel les autres n’avaient peut-être pas pensé. Dans mon travail, chaque jour est différent. » La Dre Frances Jamieson, médecin microbiologiste, décrit Kristjanson comme l’homme à tout faire des laboratoires sur lequel les collègues et les clients peuvent compter pour les aider face à toute situation inhabituelle.

Toutefois, comme le souligne Kristjanson, la réponse aux incidents et aux éclosions nécessite un important travail d’équipe. « J’ai la chance de travailler avec des gens formidables. Que ce soit mon collègue Romy Olsha, les médecins microbiologistes, les microbiologistes cliniciens, les chefs et le personnel des laboratoires, ou le personnel des autres programmes de SPO, nous travaillons tous de concert pour résoudre les problèmes qui surviennent. »

La passion de Kristjanson pour son travail chez SPO est une affaire de famille. En effet, son épouse, Edna, a aussi travaillé pendant de nombreuses années dans les laboratoires de SPO. Il attribue sa capacité à réaliser son travail de façon efficace à la compréhension et au soutien de sa conjointe.

Kristjanson n’est pas décontenancé par la nature délicate de son travail et les défis liés au poste de coordonnateur en cas d’éclosion. « Dans le poste que j’occupe, le niveau de stress peut être très élevé et je participe sans contredit à beaucoup d’activités qui doivent être réalisées rapidement et où la pression est forte, mais j’adore mon travail! J’aime aider les autres et constater combien le système fonctionne bien. Mais je ne suis pas le seul. J’observe ce même dévouement chez toutes les personnes avec lesquelles je travaille tous les jours chez SPO ainsi que chez les intervenants en santé publique et en soins de santé élargis. »

PHO in Action: Erik Kristjanson

Eri​k Kristjanson discusses how he uses his years of diverse experience to connect people and information when responding to situations and addressing clients’ needs.

Durée : 3 minutes

icône de messagerie

Contacter le Service

Services de communications

communications@oahpp.ca

Mis à jour le 14 juin 2017