Dre Frances Jamieson

Médecin microbiologiste
Laboratoire de Santé publique Ontario

Photo de la Dre Fran Jamieson
DE L’IMPORTANCE DE SANTÉ PUBLIQUE ONTARIO

« Il est important pour moi de faire partie de Santé publique Ontario, car cette organisation procure un environnement de travail propice à la collaboration, à l’innovation et à la créativité. »

Domaines d’expertise

  • tuberculose
  • mycobactéries non-tuberculeuses
  • épidémiologie moléculaire et application de la nouvelle génération de séquençage à la santé publique
  • Bordetella pertussis
  • Neisseria meningitidis
  • Haemophilus influenzae

Nominations

Professeure agrégée, Département de médecine de laboratoire et de biopathologie, Université de Toronto

Membre adjointe du personnel scientifique, Département de microbiologie, Hôpital Mount Sinai

Professeure aux études supérieures, Département de médecine de laboratoire et de biopathologie, Faculté de Médecine, Université de Toronto

Diplômes et agréments

  • Doctorat en médecine, Université de Toronto
  • Associée, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, Division de médecine, Microbiologie médicale
  • Licence de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario
  • Licenciée du Conseil médical du Canada (LCMC)
  • Licence du National Board of Medical Examiners, États-Unis

Intérêts de recherche liés à SPO :

  • Mycobacterium tuberculosis : diagnostic en laboratoire, épidémiologie moléculaire et analyse de l’ensemble du génome, détermination des facteurs déterminants de virulence et des fondements moléculaires de la résistance aux médicaments, et outils en santé publique. 
  • Mycobactéries non tuberculeuses (MNT) : diagnostic en laboratoire et détection de MNT, épidémiologie des MNT en Ontario et détection de nouvelles espèces, épidémiologie moléculaire, analyse du génome entier, détermination des facteurs déterminants de virulence et des fondements moléculaires de la résistance aux médicaments, et outils pour la santé publique.
  • Bordetella pertussis : épidémiologie moléculaire (avec analyse du génome entier) pour cerner les modifications/l'évolution des souches actuellement en circulation en Ontario et les facteurs de virulence.
  • N. meningitidis : Épidémiologie, sensibilité aux antibiotiques, typage moléculaire, détermination de nouvelles méthodes pour le sérogroupage et la phylogénie (séquençage du génome entier).
  • Analyse de la contribution des laboratoires de santé publique à l’élaboration et à la mise en place de politiques en matière de santé publique.
  • Amélioration de la capacité des laboratoires de santé publique à offrir des services de diagnostic et à effectuer de la recherche appliquée dans le but de mettre au point des essais efficaces et d’élaborer de nouvelles techniques qui aideront à la gestion des cas et des éclosions.
  • Évaluation de nouveaux essais commerciaux ou mis au point en laboratoire utilisés pour la détection de la tuberculose et bon des marqueurs de résistance aux médicaments (plus précisément, l’isoniazide et la rifampicine) directement à partir des échantillons dans le but d’améliorer les algorithmes de dépistage moléculaire actuels.

Activités de recherche actuelles liées à SPO

  • Étude de l'utilisation du séquençage du génome entier aux fins du typage moléculaire des isolats de tuberculose et de la détection de la transmission potentielle de la tuberculose.  Actuellement, l'information sur le génotypage standard de la tuberculose fondée sur la PCR est fournie à l'échelle de la province sous un format simple d'utilisation et pratique pour le contrôle de la tuberculose par les services de santé publique, et ce, grâce à un système d'information géographique accessible sur Internet, qu'on appelle « Ontario Universal Typing – Tuberculosis » (OUT-TB). La plate-forme OUT_TB fera alors l'objet d'une révision afin de trouver les moyens optimaux de fournir l'information résultant du séquençage du génome entier pour aider à évaluer et à gérer les cas de tuberculose.
  • Analyse de la séquence du génome entier d’isolats de M. tuberculosis (famille Manila) afin de déterminer des marqueurs qui faciliteraient l’analyse génotypique lors des enquêtes sur les cas et les groupes de cas.
  • Application du séquençage du génome entier pour élucider la dynamique de la transmission et quantifier la transmission de la tuberculose à frottis négatif chez une communauté à risque élevé (Nunavut).
  • Évaluation et mise au point de méthodes diagnostiques améliorées pour la détection de la tuberculose résistante aux médicaments, et utilisation du séquençage du génome entier pour la détection de la résistante aux médicaments.
  • Étude de l’épidémiologie des mycobactéries non tuberculeuses en Ontario en analysant des souches cliniques et environnementales locales au moyen de la génomique comparative et d’autres outils, et évaluation du lien environnemental et géospatial entre les mycobactéries non tuberculeuses (MNT) et les sources d’eau potable, ainsi que de la fraction étiologique du risque. 
  • Analyse de bases de données sur la santé de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec, les trois provinces accueillant le plus grand nombre de migrants, de sorte à trouver des données probantes aidant  à orienter le dépistage et la prévention de la tuberculose dans la population canadienne née à l'étranger.  Cette étude aura pour objet de créer un outil permettant de calculer le risque de tuberculose chez une personne à risque de contracter la tuberculose et de déterminer les répercussions du dépistage dans différents groupes de populations , y compris de savoir quelles seraient les méthodes de dépistage les plus efficaces en termes de coût.
  • Étude de la prévalence d'isolats Bordetella pertussis à pertactine réduite en Ontario.  La pertactine est une composante du vaccin actuel contre la coqueluche et cette étude contribuera à évaluer les effets potentiels de souches affichant une déficience en pertactine pour l'efficacité du vaccin.
     

Principales publications

  1. Guthrie JL, Alexander DC, Marchand-Austin A, Lam K, Whelan M, Lee B, Furness C, Rea E, Stuart R, Lechner J, Varia M, McLean J, Jamieson FBTechnology and tuberculosis control: the OUT-TB Web experience. J Am Med Inform Assoc. 2017;24(e1):e136-42.
  2. Marchand-Austin A, Tsang RSW, Guthrie JL, Ma JH, Lim GH, Crowcroft NS, Deeks SL, Farrell DJ, Jamieson FBShort-read whole genome sequencing for laboratory-based surveillance of Bordetella pertussis.  J Clin Microbiol. 2017;55(5):1446-53.
  3. Jamieson F, Warshauer DM, Bernardo J, Desmond E, Gaynor A, Jost K,et al; APHL Tuberculosis Subcommittee. Issues in Mycobacterium tuberculosis complex (MTBC) drug susceptibility testing: pyrazinamide (PZA). Silver Spring, MD: Association of Public Health Laboratories; 2016.
  4. Mehaffy C, Guthrie JL, Alexander DC, Stuart R, Rea E, Jamieson FB. Marked microevolution of a unique Mycobacterium tuberculosis strain in 17 years of ongoing transmission in a high risk population. PLoS One. 2014;9(11):e112928.
  5. Jamieson FB, Teatero S, Guthrie JL, Neemuchwala A, Fittipaldi N, Mehaffy C. Whole-genome sequencing of the Mycobacterium tuberculosis Manila sublineage results in less clustering and better resolution than mycobacterial interspersed repetitive-unit-variable-number tandem-repeat (MIRU-VNTR) typing and spoligotyping. J Clin Microbiol. 2014;52(10):3795-8. Erratum in: J Clin Microbiol. 2015;53(2):754.

Pour voir plus de publications par la Dre Frances Jamieson sur PubMed.gov

icône de messagerie

Contacter le Service

Média

media@oahpp.ca

Mis à jour le 12 avr. 2019