Dr John McLaughlin

Scientifique principal et directeur général des Sciences
Bureau du président-directeur général

Photo du Dr John McLaughin
DE L’IMPORTANCE DE SANTÉ PUBLIQUE ONTARIO

« C’est pour moi un immense honneur de faire partie de l’équipe de Santé publique Ontario, une équipe talentueuse et dévouée à l’avancement des connaissances grâce à une recherche en santé de premier plan qui entraîne un impact important pour l’Ontario. La recherche en santé publique possède un caractère unique en raison de sa pertinence à grande échelle, de ses effets immédiats et de son rôle essentiel dans tout ce qui touche les principales préoccupations en santé. Santé publique Ontario trace la voie en montrant tout ce qui peut être accompli en matière d’amélioration de la prévention des maladies, de la diminution des inégalités et de l’amélioration de la santé des gens et des populations si l’on joint nos forces à celles de partenaires. »

Domaines d’expertise

  • épidémiologie
  • santé publique et santé de la population
  • facteurs de risque environnementaux
  • épidémiologie moléculaire
  • intégrité de la recherche

Diplômes et agréments

  • Doctorat en philosophie (épidémiologie) Université de Toronto
  • Maîtrise ès sciences (santé communautaire et épidémiologie) Université Queen’s
  • Membre, American College of Epidemiology (FACE)
  • Membre, Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS)

Intérêts de recherche liés à SPO :

  • Recherches de synthèse qui réunissent la santé publique et les sciences médicales et biologiques dans le but d’améliorer la santé de la population.
  • Études fondées sur la population qui portent sur les causes des maladies avec comme objectif d’améliorer la prévention.
  • Études fondamentales et d’épidémiologie appliquée sur la contribution relative des causes environnementales, génétiques et sociétales des maladies, et leur importance dans la prévention.
  • Renforcement des capacités du Canada en matière de surveillance de la santé de la population et de recherche sur la santé de la population grâce à l’innovation, la mise en place d’infrastructures, l’établissement de partenariats et la formation.
  • Augmentation de l’efficacité des systèmes de recherche en santé pour améliorer la qualité, la productivité, l’intégrité et l’impact engendré.

Activités de recherche actuelles liées à SPO

  • Études épidémiologiques visant à déterminer et à caractériser des facteurs de risque et des mécanismes étiologiques associés au cancer et aux maladies chroniques dans un but de prévention et de dépistage.
  • Formation d’équipes et de partenariats, et mise en place de plateformes et de systèmes utilisés pour la recherche sur la santé de la population et pour la prévention, la surveillance et le contrôle des maladies.
  • Étude des effets des facteurs environnementaux (p. ex., hormones, facteurs alimentaires, rayonnement ionisant, etc.) et des modifications génétiques des facteurs exogènes. 
  • Utilisation de plateformes et de méthodes de recherche avancées dans le cadre d’études épidémiologiques fondées sur la population. 
  • Formation, mentorat et prise de décision stratégique dans le but d’améliorer la promotion de la santé, la prévention des maladies et la santé de la population.

Principales publications

  1. Dummer TJB, Awadalla P, Boileau C, Craig C, Fortier I, Goel V, Hicks JMT, Jacquemont S, Knoppers BM, Le N, McDonald T, McLaughlin J, Mes-Masson AM, Nuyt AM, Palmer LJ, Parker L, Purdue M, Robson PJ, Spinelli JJ, Thompson D, Vena J, Zawati M; with the CPTP Regional Cohort Consortium. The Canadian Partnership for Tomorrow Project: a pan-Canadian platform for research on chronic disease prevention. CMAJ. 2018; 190 (23): E710-7.
  2. Sharma I, Zhu Y, Woodrow JR, Mulay S, Parfrey PS, McLaughlin JR, et al. Inflammatory diet and risk for colorectal cancer: a population-based case-control study in Newfoundland, Canada. Nutrition. 2017; 42:69-74.
  3. International Agency for Research on Cancer (IARC). IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans. Volume 112: Some organophosphate insecticides and herbicides. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer (IARC); 2017.
  4. Seliske L, Norwood T, McLaughlin JR, Wang S, Palleschi C, Holowaty E. Estimating micro-area behavioural risk factor prevalence from large population-based surveys: a full Bayesian approach.BMC Public Health. 2016; 16:478.
  5. Villeneuve PJ, Jerrett M, Brenner D, Su J, Chen H, McLaughlin J. A case-control study of long-term exposure to ambient volatile organic compounds and lung cancer in Toronto, Canada. Am J Epidemiol. 2014; 179(4): 443-51.

Pour voir plus de publications par le Dr John McLaughlin sur PubMed.gov

Public Health Ontario Scientist Profile: John McLaughlin

Dr. John McLaughlin discusses what excites him about his work, the impact of his research and why he chose Public Health Ontario

Durée : 2 minutes

icône de messagerie

Contacter le Service

Média

media@oahpp.ca

Mis à jour le 12 avr. 2019