• La rougeole reste endémique dans de nombreuses régions du monde et plusieurs éclosions très médiatisées se produisent dans certaines régions d’Amérique du Nord.
  • La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la rougeole. Les personnes qui voyagent hors de l’Amérique du Nord ou qui se rendent dans des zones d’activité connue de la rougeole en Amérique du Nord doivent s’assurer d’être protégées correctement avant d’entreprendre leur voyage.
  • Les professionnels de la santé doivent envisager la rougeole chez les patients qui présentent une fièvre et des éruptions cutanées ainsi que d’autres symptômes de la rougeole (toux, nez qui coule, conjonctivite), chez les personnes qui ont fait un voyage récent ou qui ont eu un contact connu avec un cas de rougeole.

Remarque à l’intention des professionnels de la santé :

Si vous enquêtez sur un cas possible de rougeole, veuillez communiquer avec votre bureau local de santé publique —n’attendez pas la confirmation du laboratoire.

Cas en Ontario (résumé épidémiologique)

En date du 21 mai 2019, un total de dix cas de rougeole confirmés en laboratoire ont été signalés en Ontario. Neuf cas ne sont pas liés et un cas secondaire résulte d’un contact étroit avec un cas ontarien. Par conséquent, tous les cas ont été associés à des voyages hors de Canada.

En 2018, huit cas confirmés de rougeole ont été signalés en Ontario. Au cours des cinq dernières années, le nombre de cas de rougeole confirmés signalés dans la province a varié de 7 en 2016 à 22 en 2014.

Pour obtenir plus de renseignements sur les tendances historiques, veuillez utiliser notre outil sur la rougeole de la page Tendances liées aux maladies à déclaration obligatoire en Ontario

Vaccination contre la rougeole

Toutes les personnes, qu’elles voyagent ou non, devraient s’assurer d’être vaccinées conformément aux Calendriers de vaccination financée par le secteur public en Ontario.
 

Immunisation des voyageurs

Les personnes qui voyagent hors de l’Amérique du Nord et dans des régions d’Amérique du Nord actuellement touchées par une éclosion doivent veiller à se protéger adéquatement contre la rougeole (à moins d’avoir déjà eu une infection confirmée en laboratoire ou une preuve d’immunité fournie par un laboratoire). L’admissibilité à un vaccin financé par le secteur public avant un voyage est décrite dans les calendriers de vaccination de l’Ontario.
 
Selon le Guide canadien d’immunisation (GCI) la vaccination suivante est recommandée avant d’entreprendre un voyage : 
  • les enfants âgés de 6 à 11 mois : une dose du vaccin RRO (deux doses supplémentaires sont nécessaires après l’âge d’un an);
  • les adultes nés en 1970 ou après : deux doses du vaccin RRO
  • les adultes nés avant 1970 : une dose du vaccin RRO
Afin d’assurer l’administration de deux doses avant un voyage, on devrait considérer donner de façon précoce une deuxième dose du vaccin RRO aux enfants âgés de moins de quatre ans qui ont déjà reçu une dose (conformément au calendrier de vaccination).
 
Remarque : L’intervalle minimal entre deux doses du vaccin contre la rougeole doit être de quatre semaines.

Les conseils concernant la vaccination des voyageurs doivent être personnalisés en fonction des antécédents médicaux et de l’itinéraire de voyage de la personne.

Le gouvernement du Canada fournit des mises à jour concernant les conseils de santé aux voyageurs et les données sur les cas de rougeole signalés au Canada en 2019.

État immunitaire inconnu : immunisation ou sérologie

Si les dossiers de vaccination d’un patient ne sont pas disponibles, la vaccination avec un vaccin contenant le virus de la rougeole est préférable à la sérologie pour déterminer l’état immunitaire. Cela évite la possibilité de résultats faux positifs, réduit le risque d’occasions manquées de vaccination et est conforme aux conseils du GCI. Veuillez noter que cela ne s’applique pas à certains groupes professionnels, comme le personnel de la santé nécessitant une vaccination documentée ou une preuve sérologique d’immunité.
Événement

PHO Grand Rounds: Listeriosis in Ontario

This presentation provides a summary of listeriosis in Ontario from 2008 to the present. We focus on behavioral risk factors that have been identified among cases over this time period.  We also highlight a recent Health Canada study which examines consumer behavior, knowledge and attitudes regarding listeriosis.

Voir les détails de l'événement
icône de messagerie

Contacter le service

Immunisation et maladies évitables par la vaccination

ivpd@oahpp.ca

Publié le 6 mai 2019