Surveillance de la COVID-19 dans les eaux usées en Ontario

Les experts en santé publique surveillent les eaux usées pour suivre l’évolution de maladies comme la COVID-19. Ils analysent les rejets municipaux à la recherche de marqueurs du SRAS-CoV-2, ou « signaux de COVID-19 », provenant de personnes infectées. Ce rapport présente les signaux de COVID-19 dans les eaux usées de la province et de ses sous-régions.

N.B. : Ce rapport est fondé sur l’analyse COVID-19 Wastewater Signals in Ontario [Signaux de COVID-19 dans les eaux usées en Ontario] publié par le groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19 le 6 septembre 2022.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de l’Ontario. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On observe un pic en avril 2023 et à partir de la mi-juillet 2023, on constate une augmentation des signaux qui atteignent un pic en décembre 2023.

Le rapport est mis à jour les jeudis, à 16 h 30 (HE) (à partir des données extraites la veille)

Pour en savoir plus sur les données sources, les citations, les définitions, les méthodes, etc., consulter les notes techniques.

Télécharger l'ensemble des données (format Excel) : Données sur les signaux de COVID-19 dans les eaux usées.

Pour visualiser une version archivée du rapport, voir Graphiques archivés.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du Nord-Ouest. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. De petits pics ont été observés en avril 2023 et en mai 2023. À partir de la mi-juillet 2023, une augmentation des signaux est constatée, lesquels atteignent un pic plus important au début de novembre 2023, qui est suivi d’un autre pic important à la fin de décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du Nord-Est. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On a observé un pic en février 2023 et un autre petit pic en mars 2023. À partir de la mi-septembre 2023, on constate une augmentation des signaux qui atteignent un pic à la fin de novembre 2023, qui est suivi d’un autre petit pic à la fin de décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de région de l’Est. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On observe un pic en avril 2023. À partir de la mi-juillet 2023, on constate une augmentation des signaux qui atteignent un pic à la fin de novembre 2023, lequel est suivi d’un autre pic à la fin de décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du Centre-Est (sauf la région du grand Toronto). L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On constate de petits pics en février 2023 et en avril 2023. À partir de la mi-juillet 2023, on observe une augmentation des signaux qui atteignent un petit pic à la mi-octobre 2023. Les signaux ont recommencé à augmenter au début de novembre 2023 pour atteindre un pic plus important à la fin de décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du grand Toronto. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On a observé un petit pic en avril 2023. Depuis la mi-juillet 2023, on constate une augmentation des signaux qui ont atteint un pic important à la mi-décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du Sud-Ouest. L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. À compter du mois de février 2023, les signaux ont fluctué à des niveaux élevés jusqu’en avril 2023 où les niveaux ont commencé à diminuer. À partir de la mi-juillet 2023, on constate une augmentation des signaux, qui ont atteint un plateau à la fin de septembre 2023 avant de recommencer leur ascension à la fin d’octobre 2023 et d’atteindre un pic à la mi-novembre. Depuis la mi-décembre 2023, on signale une augmentation des signaux qui atteignent un pic à la fin de décembre 2023.

Graphique linéaire de l’estimation de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la région du Centre-Ouest (sauf la région du grand Toronto). L’axe horizontal correspond à la date d’échantillonnage, et l’axe vertical, à la concentration normalisée des copies de gènes du SARS-CoV-2. Les estimations illustrées à l’aide d’un pointillé et ombragées en gris, qui couvrent les trois dernières semaines, sont plus susceptibles de changer. On observe un pic des signaux en avril 2023. À partir de la mi-juillet 2023, on constate une augmentation des signaux, qui ont atteint un petit pic à la mi-octobre 2023. Les signaux ont recommencé à augmenter au début de novembre 2023 pour atteindre un pic plus important au début de décembre 2023.

Fond gris : La portion en pointillé des courbes surlignée en gris doit être interprétée avec précaution. Ces estimations sont plus susceptibles de changer dans l’avenir en raison d’une combinaison de facteurs, notamment l’approche analytique utilisée, la réception de nouvelles données des derniers jours ou la mise à jour de données déjà analysées.  

Sous-régions de l’Ontario : Désignent les regroupements géographiques de circonscriptions sanitaires suivants :

  • Nord-Ouest : Bureau de santé du Nord-Ouest et Bureau de santé du district de Thunder Bay.
  • Nord-Est : Santé publique Algoma; Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound; Bureau de santé Porcupine; Santé publique Sudbury et districts; et Services de santé du Timiskaming.
  • Est : Bureau de santé de l’est de l’Ontario; Bureau de santé de Hastings et Prince Edward; Bureau de santé de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington; Bureau de santé du district de Leeds, Grenville et Lanark; Santé publique Ottawa; et Bureau de santé du comté et du district de Renfrew.
  • Centre-Est, à l’exception de la RGT : Bureau de santé du district d’Haliburton, Kawartha et Pine Ridge; Bureau de santé de Peterborough; et Bureau de santé du district de Simcoe Muskoka.
  • Région du grand Toronto (RGT) : Bureau de santé de Durham; Bureau de santé de la région de Halton; Bureau de santé de la région de Peel; Bureau de santé publique de Toronto; et Service de santé de la région de York
  • Sud-Ouest : Bureau de santé de Chatham-Kent; Bureau de santé de Grey Bruce; Circonscription sanitaire de Huron et Perth; Bureau de santé publique de Lambton; Bureau de santé de Middlesex-London; Bureau de santé du Sud-Ouest; et Bureau de santé de Windsor-comté d’Essex.
  • Centre-Ouest, à l’exception de la RGT : Bureau de santé du comté de Brant; Bureau de santé d’Haldimand-Norfolk; Services de santé publique de Hamilton; Bureau de santé de la région du Niagara; Bureau de santé de la région de Waterloo; et Bureau de santé de Wellington-Dufferin-Guelph.

Modèle proposé pour citer cette page : Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé (Santé publique Ontario). Surveillance de la COVID-19 dans les eaux usées en Ontario. Toronto (Ontario) : Imprimeur du Roi pour l’Ontario; 2023.

Mis à jour le 11 juill. 2024