Félicitations aux scientifiques de SPO qui ont obtenu une subvention lors d’un récent concours national

Prix et récompense

28 juill. 2016

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont accordé à plusieurs scientifiques de SPO des subventions pour mener des recherches importantes en santé publique.

La Dre Jennie Johnstone, médecin en prévention et contrôle des infections, a obtenu une subvention de 1,3 million de dollars pour étudier l’incidence des probiotiques sur les infections nosocomiales chez les patients en phase critique. Cette subvention Projet de trois ans lui permettra de réaliser un essai clinique randomisé international et multicentrique dans le cadre duquel des patients en phase critique se verront administrer un probiotique afin de déterminer si ce dernier permet de réduire notamment les cas de pneumonie sous ventilation assistée, le recours à des antimicrobiens pour lutter contre le Clostridium difficile, la durée de séjour à l’hôpital et les décès.

« J’espère que les résultats de cet essai influeront sur les pratiques à l’échelle mondiale de même que sur les politiques. C’est stimulant d’étudier de nouvelles stratégies qui pourraient aboutir à une baisse du nombre d’infections, à de meilleurs résultats pour les patients et à une réduction de l’utilisation d’antimicrobiens », a affirmé la Dre Johnstone.

Par ailleurs, la Dre Laura Rosella, scientifique, a reçu une subvention Fondation pour son travail à l’Université de Toronto. Cette subvention, qui s’élève à près de 1,2 million de dollars, permettra d’utiliser de grandes bases de données reliées entre elles contenant des données d’ordre sanitaire, social et financier afin d’élaborer de nouveaux outils et ressources aux fins de la planification du système de santé. Cette subvention Fondation vise à fournir un soutien à long terme pour entreprendre des programmes de recherche novateurs qui produiront un impact important.

Le Dr Hong Chen et le Dr Jeff Kwong, cientifiques, sont les cochercheurs principaux d’une étude visant à déterminer si les médicaments cardiovasculaires atténuent les effets néfastes de la pollution atmosphérique sur la santé humaine. Beate Sander, scientifique, le Dr Gerald Evans, médecin-conseil et le Dr Samir Patel, microbiologiste clinicien, sont les cochercheurs principaux d’une étude sur le fardeau sanitaire et économique de la maladie de Lyme. Les subventions versées pour à ces chercheurs, d’une valeur de 100 000 $ chacune, représentent un financement temporaire pour la première année de leurs travaux. Elles permettront aux chercheurs d’entamer leurs projets et de présenter de nouvelles demandes de subvention par la suite.

De nombreux membres du personnel de SPO sont cocandidats à ces subventions de même qu’à d’autres subventions des IRSC. « À titre de cocandidats, ces chercheurs continueront de mettre de l’avant leurs propres programmes de recherche tout en témoignant de la volonté de SPO de collaborer avec de grands experts de nombreux organismes », a affirmé John McLaughlin, directeur général des Sciences.

« SPO a obtenu d’excellents résultats dans le cadre de ce prestigieux concours : trois demandes sur six ont été acceptées, ce qui dépasse la moyenne nationale de 13 p. 100, a ajouté M. McLaughlin. C’est une excellente nouvelle, et il s’agit là d’un investissement dans ces chercheurs et leurs projets, mais également, ces subventions rehaussent considérablement les investissements dans la recherche en santé publique en Ontario. »

icône de messagerie

Contacter le Service

Services de communications

communications@oahpp.ca

Mis à jour le 28 juill. 2016