Faire un câlin à une poule peut vous rendre malade

Communiqué

5 déc. 2017

L’élevage de poules dans les arrière-cours urbaines semble de plus en plus populaire, comme en témoigne le récent projet pilote de la cité de Toronto autorisant les poules dans certaines parties de la ville. Cependant, un résumé de recherche de Santé publique Ontario (SPO) informe les futurs éleveurs urbains de poules sur les risques de maladie infectieuse associés à cet élevage et les moyens de s’en protéger.

« L’élevage de poules peut offrir des avantages aux familles, mais il n’est pas sans risque », dit la Dre JinHee Kim, médecin en santé publique spécialisée en Santé environnementale et santé au travail à SPO, et coauteure du résumé de recherche. « Après avoir examiné les rapports de recherche disponibles sur ce sujet, nous avons conclu que les propriétaires connaissent peu les risques de propagation des maladies infectieuses liées à l’élevage urbain de la poule et les mesures qu’ils peuvent prendre pour éviter ces maladies. »

Les infections à Salmonella et à Campylobacter sont les plus couramment signalées en lien avec la poule d’arrière-cour et la volaille vivante. La poule et la volaille peuvent être porteuses de la Salmonella dans leurs intestins sans présenter de symptôme de maladie. La bactérie se trouve également sur les œufs de la poule infectée et peut être transférée sur les plumes ou dans le milieu ambiant. Quiconque caresse une poule ou lui fait un câlin ou encore touche à des objets contaminés peut ingérer accidentellement la bactérie, qui causera la maladie. transferred onto feathers and the surrounding environment. People who pet or cuddle the chickens or touch contaminated items can accidentally ingest the bacteria, causing them to get sick.

La poule vivante peut également être porteuse de bactéries infectieuses comme E. coli. Dans le cadre d’une étude menée en Ontario et visant à détecter Salmonella et E. coli dans les intestins de petits élevages de poules, on a trouvé Salmonella dans 0,3 pour cent des 1 025 oiseaux visés, tandis que E. coli a été détecté dans 99 pour cent.

Les infections à Salmonella, à Campylobacter et à E. coli peuvent être graves, particulièrement chez les très jeunes enfants et les personnes âgées ou dont le système immunitaire est fragilisé. Dans certains cas, ces infections peuvent entraîner l’hospitalisation, voire le décès.

De 1990 à 2014, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des É.-U. ont relevé 53 éclosions associées à Salmonella et 2 630 cas individuels liés à un contact avec de la volaille vivante. (Il n’existe pas de données comparables pour le Canada.) L’élevage de poules à l’intérieur du domicile et les baisers ou les câlins donnés aux oiseaux étaient mentionnés parmi les pratiques à risque élevé causant l’infection.

La Dre Kim ajoute que l’application de pratiques de sécurité peut réduire le risque de maladie :

  • Toujours se laver les mains après avoir manipulé les poules.
  • Porter d’autres vêtements, gants et chaussures pour manipuler les poules.
  • Ne pas embrasser les poules, ni leur faire de câlins.
  • Ne pas faire entrer les poules dans le domicile.
  • Enlever régulièrement le fumier humide, la litière et la moulée pour réduire la croissance bactérienne.
  • Nettoyer et assainir régulièrement l’équipement après l’utilisation.

« Les personnes qui choisissent d’élever des poules dans leur cour doivent prendre des mesures afin de réduire au minimum les risques pour la santé. Cela est particulièrement important pour les personnes les plus susceptibles de subir des complications découlant d’une maladie », conclut la Dre Kim.

-30-

You don't understand! I coulda had class. I coulda been a contender. I could've been somebody, instead of a bum, which is what I am.  — ON THE WATERFRONT
Événement

PHO Grand Rounds: Measles and varicella maternal antibody waning in Ontario infants

In this presentation, we will outline the epidemiology of measles and varicella. We will also describe a study performed at the Hospital for Sick Children in Toronto to investigate immunity to measles and varicella in infants that are less than 12 months of age.

Voir les détails de l'événement
icône de messagerie

Contacter le Service

Services de communications

communications@oahpp.ca

Mis à jour le 5 déc. 2017