L’étiquetage nutritionnel sur les tablettes des supermarchés a aidé des clients à choisir des aliments plus sains

Communiqué

12 avr. 2019

Grâce à l’adoption d’un système d’étiquetage nutritionnel sur les tablettes dans les supermarchés, des clients ont acheté des aliments plus sains, selon le rapport d’un projet de recherche publié récemment par Santé publique Ontario (SPO).

La mauvaise alimentation est un des principaux facteurs de risque associés aux maladies chroniques et aux décès prématurés au Canada et dans beaucoup d’autres pays du monde. Par ailleurs, l’alimentation saine et les choix alimentaires éclairés sont un enjeu crucial pour de nombreuses administrations. Présentement, Santé Canada révise le Guide alimentaire canadien (des lignes directrices devraient être publiées au début de l’an prochain) et élabore un système d’étiquetage nutritionnel sur le devant des emballages qui sera obligatoire.

La Dre Erin Hobin, scientifique à la division Promotion de la santé, Prévention des maladies chroniques et des traumatismes de SPO, a dirigé une équipe de chercheurs qui ont tenté de déterminer si un système d’étiquetage nutritionnel sur la tablette (comme le système Guide-étoiles, utilisé dans une grande chaîne canadienne d’épiceries) influait sur les achats d’aliments. Les chercheurs ont mené l’étude dans trois chaînes de supermarchés de l’Ontario (Loblaws, Zehrs and Real Canadian Superstore), dont une avait adopté le système Guide-étoiles en 2012. Ils ont utilisé les données d’achat compilées des supermarchés pour déterminer l’effet de Guide-étoiles sur les achats d’aliments des clients des supermarchés. Ils ont également mené des entrevues à la sortie de clients choisis aléatoirement. Au total, les chercheurs ont examiné des millions de transactions effectuées de juin 2012 à juillet 2013.

Le système Guide-étoiles sert à l’étiquetage nutritionnel sur les tablettes et utilise une échelle de zéro à trois étoiles où zéro correspond aux aliments à faible contenu nutritionnel (par exemple, les biscuits, la crème glacée ou les croustilles) et trois est associé aux aliments plus sains (comme les fruits et les légumes frais, les grains et le lait ou la viande et le poisson frais). Ce type de système d’étiquetage vise à donner aux consommateurs des renseignements nutritionnels simples et uniformisés pour favoriser les choix alimentaires plus éclairés et plus sains.

« Les résultats de l’étude indiquent que l’adoption d’un système d’étiquetage nutritionnel sur les tablettes a entraîné une augmentation faible mais significative de la proportion d’aliments ayant plus d’étoiles achetés au supermarché pendant six mois », déclare la Dre Hobin. « Nous avons constaté que davantage d’articles achetés contenaient moins de gras trans et de sucre et plus de fibre et d’acides gras oméga-3. D’après les résultats, l’adoption d’un système de cote nutritionnelle sur la tablette simple et uniformisé incite les clients à modifier positivement leurs habitudes d’achats alimentaires. »

Les chercheurs affirment avoir détecté un effet positif du système Guide-étoiles même si seulement une proportion modeste de clients ont dit être sensibilisés au système d’étiquetage sur les tablettes. L’équipe a constaté une certaine variation parmi les catégories de produits alimentaires, le progrès le plus important ayant touché les catégories perçues comme plus saines, notamment les grains et les céréales à déjeuner, les produits laitiers et les œufs, les fruits et les légumes, ainsi que les viandes, le poisson et les légumineuses. Toutefois, ils ont aussi remarqué que la majorité des clients appuyaient fermement ce type de système de cotes sur les tablettes dans les supermarchés.

« Les résultats de l’étude indiquent que l’affichage d’un sommaire nutritionnel simple et compréhensible en un coup d’œil du produit sur le devant des emballages ou sur les étiquettes des tablettes peut constituer une intervention efficace pour aider les consommateurs à faire des choix alimentaires plus éclairés et plus nutritifs », ajoute la Dre Hobin. « Ces outils visent à accroître la proportion de clients qui remarquent et comprennent les renseignements nutritionnels et qui les utilisent afin de faire des choix alimentaires plus sains pour eux-mêmes et leur famille. Puisqu’il s’agit de la première étude réalisée au Canada sur les effets d’un système d’étiquetage nutritionnel sur la tablette dans de vrais supermarchés, les résultats peuvent guider les politiques actuelles et futures en matière d’étiquetage nutritionnel au Canada et ailleurs, et peuvent fournir des renseignements cruciaux aux responsables des politiques qui élaborent et rendent obligatoire un système d’étiquetage nutritionnel simplifié afin d’aider les consommateurs dans cette tâche. »

La Dre Hobin a dirigé la recherche avec des collègues scientifiques de SPO, de l’Université Duke, de l’Université de Toronto et de l’Université de Waterloo. Le rapport d’étude est publié dans le numéro de septembre de Milbank Quarterly (en anglais).

Événement

PHO Grand Rounds: Vaping Among Young People: Market Trends and Policy Implications

This presentation will summarize recent evidence on vaping among young people, as well as market trends, including the shift towards JUUL and other high nicotine products. The implications for vaping and tobacco control policy in Canada will be discussed, as well as implications for cannabis control policies.

 

Voir les détails de l'événement
icône de messagerie

Contacter le Service

Services de communications

communications@oahpp.ca

Mis à jour le 12 avr. 2019